19 novembre

dans le soleil

s’épanouissent les renoncules

et leur feuillage jaunit

sur la table un peu plus bas

le mystère des poires

mûrit

la trotteuse de l’horloge rouge

va de son pas boiteux

sur le parquet de l’automne

vers l’hiver

 

 

 

 

 

 

            et les arbres leur ombre dansante

            portée par le soleil

            sur les murs et le plancher

            ourdissent feuille à feuille

            leur projet

            de nudité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*