28 février

le petit désordre de mon bureau ne m’appartenait pas tout à fait

celui de ma vie non plus

d’autres mains que les miennes y désœuvraient

vives et imprécises comme d’enfants

mon regard s’y posait d’abord

à la manière des oiseaux

puis perdait de son acuité et la certitude que la vérité

quelque chose qu’à défaut je nomme vérité

lui était accessible

j’avais alors les yeux de ceux

qui devant une tombe savent que c’est au-delà

des fleurs et de la pierre

que cela se tient

qui se défait

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*