1er février

ce jour-là février débuta de très bonne heure et sous la pluie

c’était des douze apôtres de l’année celui

dont je préférais le nom j’aimais

l’élan fiévreux qu’il imprimait

au rallongement du jour

et que par des presciences de printemps il bousculât parfois le cours

de l’hiver

aussi dès son commencement me porta-t-il aux vers

que voilà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*