16 juillet

(dans la salle d’inquiétude du cabinet

d’imaginerie médicale)

voir d’un coup de néons dans l’œil

la fragilité des corps et l’embrasser

embrasser la promesse de catastrophe

—   que serrer de plus sûr contre soi —

l’embrasser jusqu’au large aux eaux

profondes où rien ne modère

l’abandon — que faire souffle retenu

de plus juste de ses lèvres de ses bras

notre grandeur aux deux bouts
l’un désirer quoi qu’il en coûte
la vérité l’autre ne pas vouloir
savoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*